Menu | Contenu |

Les richesses du terroir

Contenu de la page : Les richesses du terroir

C’est grâce à des anecdotes diverses et variées que certains de nos produits ont acquis une reconnaissance concrétisée par la dénomination « de Barbentane ». Voici l’histoire de la rose, l’aubergine, le champignon, la figue et la tirette… « de Barbentane ».

Ci-après, nous vous suggérons également quelques recettes transmises par « nos cordons bleus villageois ».

Amateurs du goût, régalez vous !

La rose de Barbentane

JPEG - 560.2 ko

La Rose « Comtesse de BARBENTANE »
La muse des botanistes veilla sur M.Guillot Père ce jour de 1858 où il créa ce rosier pour la comtesse de Barbentane.
« Comtesse de Barbentane » est l’une des plus belles roses anciennes de la pépinière Guillot.
Cet arbuste donne de grandes fleurs pleines qui délacent en coupe leurs pétales d’une blancheur rougissante (blanc carné).
Ce rosier, de type Bourbon, s’utilise en massif ou en pot, il peut atteindre 80cm de hauteur, il est moyennement remontant et ses fleurs sont très parfumées.
Il est vendu par la Roseraie Guillot à Champagnieu (38).
Tél : 04 74 90 27 56
www.roseguillot.com

L’Aubergine de BARBENTANE

JPEG - 18.8 ko
Aubergines

D’origine indo-birmane l’aubergine est cultivée 800ans avant Jésus Christ.
Elle s’implante en Afrique du Nord avant le Moyen-âge et de la va tenter l’aventure de l’Occident.
Elle a mis un certain temps à s’imposer. Elle a d’abord été utilisée comme plante ornementale, car l’on craignait que sa consommation n’entraine la folie !
Enfin, elle arrive à être servie à la table de Louis XIV.
Chez nous, l’aubergine est une plante annuelle, en inde elle peut être vivace. La variété de Barbentane a probablement été cultivée dans notre village depuis et à la place de la garance (milieu du XIXème siècle).
Elle a connu un essor après la guerre. Les maraichers expédiaient leurs marchandises par rail en direction des halles de Paris dans des caisses étiquetées « Barbentane » d’où son nom.
Elle se cultive en plein champ et donne de très beaux fruits allongés en forme de massue de 20cm de long et d’une jolie couleur violine. Elle possède une chair ferme qui devient douce et fondante une fois cuite et elle entre dans de nombreuses recettes culinaires.
Nom : Solanum Melongena L.
_Famille : Solanacées comme la tomate et la pomme de terre.
Inscription au catalogue européen : « Longue de Barbentane ».
Origine : Inde et Afrique
Le mot vient du persan bâtingân, via l’arabe al-badindjan puis le catalan albergina.

La Figue Noire de Barbentane

JPEG - 14.3 ko
Figue

Il existe deux cent cinquante espèces de figuiers et trois groupes de couleurs de figues. La figue est le fruit du figuier commun (ficus carica), un arbre de la famille des moracées et emblème du bassin méditerranéen où il est cultivé depuis des millénaires. Son nom français est emprunté à l’occitan « figa ».
La figue, à l’heure actuelle, est le plus ancien fruit domestique après la découverte en 2006n dans la vallée du Jourdain en Israël, de neuf figues qui seraient vieilles de 11 400 ans. Vers – 100 avant Jésus-Christ, on évoquait déjà la culture de 29 variètés de figues différentes.
En France, Louis XIV était un grand amateur de figues. Son jardinier planta plus de 700 figuiers de diverses variétés dans le potager du roi au château de versailles pour satisfaire la passion du roi.
Notre variété originaire de Provence se distingue par un arbre très vigoureux au développement important (6 à 10 m de diamètre et entre 3 et 6 m de hauteur)
Sa fructification est unifère (une seule récolte, à l’automne) avec de beaux fruits de 60g, de couleur violette et d’excellente qualité gustative.

Le Champignon « Rosé de Barbentane »

JPEG - 24 ko
Rosé de Barbentane
crédit photo Jean Pierre Guillot

Ce champignon (comestible) également appelé « Tante à Nanon » est très fréquent et très apprécié en Provence.
Son chapeau est convexe et trapu, de couleur blanchâtre puis ocracée. Son pied blanc est pelucheux en haut et brunâtre à la base légèrement radicante.
Ses lamelles sont serrées, blanchâtres puis ocres.
Il se trouve dans les bois de conifères à l’automne. Sa chair a une saveur amère est sans odeur de rave, tout au plus fruitée ou vaguement cacaotée.
Une confusion peut être possible avec d’autres Hébélomes, mais tous s’en distinguent par leur odeur de rave, que ne possède pas notre Hébéloma Edurum

La Tirette de Barbentane

JPEG - 103.7 ko

Cette spécialité boulangère tire son nom du fait que les anciens prenaient la peine d’étirer les restes des pâtes à fougasse, pour en faire des bâtonnets, d’où le nom de tirette.
Elle était principalement vendue le dimanche en référence aux offices religieux après lesquels les paroissiens faisaient leurs achats de gourmandises.
La recette de cette pâte additionnée d’huile d’olive est jalousement gardée. Le terme « tirette de Barbentane » est une marque déposée depuis le 28 janvier 2009, la commune est propriétaire de la marque et les boulangers pâtissiers qui confectionnent la tirette, peuvent utiliser cette appellation indéfiniment pour ces viennoiseries.
L’objectif est de protéger cette appellation et permettre à la tirette d’être un produit local avec une identité reconnue.
Dépôt de la marque le 16 octobre 2009.

retour en haut de page

t autres infos

Visitez le site de l'office de tourisme

Bureau d’information

Touristique de Barbentane

3 Rue des Pénitents
13570 BARBENTANE
Tél : 04 90 90 85 86
Email : Contact

Nos horaires : Ouverture au public Hors-saison (octobre à mai) : Du lundi au vendredi de 10h à 12h00 et de 14h00 à 17h30 Saison (juin à septembre) : Du lundi au vendredi de 10h à 12h00 et de 14h00 à 18h

Exprimez-vous sur nos forums